La Caractérologie

La Caractérologie

Il y eut dans l’histoire plusieurs tentatives pour disséquer l’être humain en plusieurs typologies. Il y eut les tempéraments hippocratiques divisés en Bilieux, Nerveux, Sanguins et Lymphatiques puis ceux de Galien qui distingua les Flegmatiques, les Cholériques et les Mélancoliques mais aucune de ces tentatives reposait sur des bases précises et elles pêchaient par manque de cohérence, archivant les individus suivant la mode du moment.

Il fallut attendre l’initiative de deux grands psychologues hollandais pour qu’enfin une typologie fiable et scientifique fut élaborée. Heysmann et Wiersma de l’Université de Groningue envoyèrent à trois mille médecins hollandais et allemands un questionnaire très précis et fouillé dans lequel ils ne devaient répondre que par oui ou par non. La dissection de ce questionnaire apporta une foule de renseignements riches et variés qui permit à René Le Senne d’écrire un traité de Caractérologie dont nul ne songe à en contester l’immense valeur.La première des données fut de classifier le genre humain en Emotifs et Non Emotifs. Nul ne peut vivre sans une proportion d’émotion mais les émotifs utilisent leur émotivité à chaque instant de leur vie, sans pouvoir l’édulcorer ou s’en servir tandis que les non émotifs dont l’émotivité est bien moins grande utilisent cette possibilité de maîtriser cette émotivité pour progresser dans la vie. Les Emotifs la subissent, les Non Emotifs s’en servent.La seconde donnée fut l’activité. Les non actifs peuvent être très actifs dans leur domaine de prédilection comme Musset, Vigny, Verlaine etc pour la poésie mais ils sont incapables de s’accomplir dans un autre domaine alors que les actifs peuvent être efficients dans tous les domaines.La troisième donnée fut ce qu’on a appelé le retentissement des impressions et qu’on résumera par primaires et secondaires. Un seul exemple communément rapporté fera comprendre ces deux données: Un primaire va entendre très fortement le son de la cloche d’une église mais la minute d’après ce son aura disparu de sa mémoire. Le secondaire va entendre moins fortement ce son mais il le conservera dans son oreille bien plus longtemps. Le primaire vivra dans le présent et le secondaire dans le passé et l’avenir.Ces trois notions donneront quatre typologies parmi les Emotifs et quatre typologies parmi les Non Emotifs. Ces typologies sont les suivantes:-Emotif, Primaire, Non Actif(E P NA) =le Nerveux. Le Nerveux sera un hyper émotif, très susceptible, papillonnant plus que réalisant, se décourageant facilement, extériorisant très facilement des émotions qui envahissent allègrement sa vie. C’est le poète type.-Emotif, Secondaire, Non Actif(E S NA)=Le Sentimental. Il y a beaucoup de concordances entre le Nerveux et le Sentimental mais alors que le Nerveux réagit instinctivement le Sentimental ne le fera qu’après réflexion. Sa Secondarité tempère son émotion. C’est l’Introverti type et ceux qui souffrent le plus en silence.-Emotif, Primaire, Actif(E P A)=Le Colérique. Son émotivité n’est pas freinée par l’inaction et on aura un tempérament de feu qui vivra au jour le jour dans une frénésie qui le fera remarquer de tous et Victor Hugo en est un bon exemple.-Emotif, Secondaire, Actif(E S. A)=Le Passionné. C’est l’homme qui laisse sa trace dans l’histoire. Comme il n’est pas prisonnier de la primarité du Colérique il va construire et bâtir une oeuvre gigantesque comme Napoléon, De Gaulle, Richelieu etc. Sa puissance n’est freinée par rien et il surmonte tous les obstacles. Il éprouve d’ailleurs une certaine jubilation à en rencontrer pour les franchir et les vaincre.