Les testaments

Les testaments

En France plus de 20% des testaments sont contestés et les notaires font très souvent appel aux graphologues pour authentifier ou non les dernières volontés d’une personne. La plupart du temps les écritures se ressemblent et on serait tentés de considérer que le testament devrait être authentifié.

Mais il faut se garder de toute précipitation et il faut bien analyser les différents scripts.Pour ceux qui regardent la série les”experts”on peut voir la méthode américaine que nous réprouvons totalement en France et dans toute l’Europe. Elle consiste à faire coïncider l’écriture testée avec l’écriture originale et si les deux écritures se combinent parfaitement cela signifie que l’on a affaire à la même personne.Or c’est la même technique que l’on utilise en France mais pour prouver qu’il s’agit d’un faux.Les américains remplissent un ordinateur d’une série de données et le résultat obtenu indique à quel caractère ou typologie correspond l’écriture.Je me suis élevé contre les interprétations sommaires de Crépieux-Jamin malheureusement encore trop en cours dans bien des officines graphologiques car ces interprétations ne se fondent que sur le flair et l’instinct et aucunement sur des bases scientifiques. De la même manière un ensemble d’espèces bien précises ne donnent pas obligatoirement le même résultat.A quand l’ordinateur médical que l’on consultera quand on aura un mal, de la température, de l’hyper tension etc et qui fournira, à partir des données transmises, un diagnostic fiable?Ceci peut prêter à sourire mais la méthode américaine repose sur des bases semblables.En fait, si les fondamentaux d’une écriture ne changent jamais, l’image d’une écriture évolue d’heure en heure,de minute en minute, de seconde en seconde car l’écriture est la transcription de ce que nous sommes et nous sommes des êtres vivants et notre humeur varie tout le temps, notre émotion modifie les paramètres des lettres, des écrits, notre écriture change car nous ne sommes pas des robots programmés pour réagir tout le temps comme voulu par leurs concepteurs. L’important est que dans ses profondeurs l’écriture conserve toujours sa même structure mais en surface elle évolue perpétuellement. Cela a été un argument majeur des profanes qui disaient”mon écriture n’est jamais la même, donc cela signifie que la graphologie n’est pas une science mais du charlatanisme.”Et ils sont encore nombreux ceux qui tiennent un tel discours. Mais je leur dis”oui votre écriture change à chaque moment de votre vie et heureusement car sans cela vous ne seriez pas des êtres vivants mais ce qui ne change et ne changera jamais ce sont les structurants de votre écrit, les bases fondamentales de votre script, tout cet écheveau de signes graphiques qui sont profondément inscrits dans votre inconscient et qui eux sont fixes et quand ils évoluent c’est toujours petitement et s’ils évoluaient trop vite ce serait préoccupant et indiqueraient une transformation psychotique du sujet”.La comparaison, pour authentifier un testament, c’est justement de retrouver dans les deux ou plusieurs écrits du testamentaire, les bases fondamentales d’un caractère et cela les faussaires ne peuvent l’inventer. Souvent ils se contentent de calquer l’écriture du testamentaire en croyant ainsi berner le notaire mais deux écritures en tous points égales sont le signe indiscutable que l’on a affaire à des faux.On ne peut berner un bon graphologue et il est toujours recommandé de faire appel à eux quand il y a un litige sur la valeur d’un testament. Leur jugement dira le vrai.